Expédition actuelle

Suivez le parcours de l’Amundsen dans l’Arctique canadien en temps réel ainsi que sur notre site web et autres plateformes (FacebookInstagram et LinkedIn) pour les prochaines mises à jour sur l’expédition 2022.

Suivre le parcours »

La planification de l’expédition scientifique arctique 2022 du brise-glace de recherche canadien NGCC Amundsen est en cours. Des demandes de temps-navire ont été reçues et évaluées par le comité consultatif des usagers et par le conseil d’administration. Des réunions avec les programmes de recherche sélectionnés ont eu lieu récemment afin d’évaluer la faisabilité des projets de recherche en fonction des contraintes de temps associées à la cale sèche en cours. Le plan préliminaire de l’expédition 2022 a été élaboré et sera consolidé lors de l’atelier de planification qui se tiendra en ligne le 20 avril. Vous pouvez vous y inscrire ici.

Leg 1– ISICLE

8 au 22 septembre 2022 (Québec à Iqaluit)

Le programme ISICLE (Integrated Studies in Coastal and Deepwater Labrador Sea and Baffin Bay Ecosystems) est prévu lors du premier Leg de l’expédition 2022. Ce projet vise à étudier les écosystèmes marins au large du Labrador, en particulier à l’aide du véhicule téléguidé sous-marin (ROV) ASTRID. ISICLE est mené en partenariat par plusieurs universités, le gouvernement du Nunatsiavut et des ministères fédéraux (MPO, NRCan).

Leg 2 – Kebabb, Arcticnet, Ittaq

22 septembre au 19 octobre 2022 (Iqaluit à Québec)

Trois programmes sont prévus lors du deuxième Leg de l’expédition 2022. KEBABB (Knowledge and Ecosystem-Based Approach in Baffin Bay) vise à récolter des données physiques, biologiques et chimiques dans la baie de Baffin. Le programme marin d’ArcticNet étudie l’impact des changements climatiques dans l’Arctique canadien en s’intérassant à la géologie, aux algues laminaires, aux poissons et aux cycles de biogéochimie, de nutriments et de contaminants. Le déploiement de mouillages pour un programme communautaire de monitorage acoustique est aussi prévu près de Clyde River, en partenariat avec le centre héritage et recherche Ittaq.